24 Feb

Mes galères en cyclosportive...

Publié par arnaud-savoure

Cette année objectif Marmotte, le 6 juillet 2013. 

Je me prépare donc sur des longs parcours afin d'éviter les galères au maximum, parce que c'est la montagne qui décidera si je dois passer...

coulainaise1

Mais méfiance, car il m'arrive toujours quelque chose sur une cyclo, j'en sors rarement intact :

2012 : La Look, dans le groupe de contre, à 15km de l'arrivée, nous sommes 20, 3 échappés, gamelle devant moi, je tombe aussi et éventre mon pneu , irréparable. J'ai finis en  Citroën AX.

DSCN0276

2011 : La Jacques Gouin, non classé, puis reclassé, et finalement oublié à la 35 ème place, (14ème dans ma catégorie)...

2011 : La Coulainaise : complètement cuit au bout de 80 km, reste 78km à faire, j'ai mis 3 heures...au final 254ème en 5h, un calvaire.

2010 : La Viking 76 : dans le groupe de tête, 15 coureurs à 15 km de l'arrivée, l'escorte des motards se trompent de route pendant 5 bornes. le temps de faire demi-tour, le peloton est passé...62ème. La loose. Mon pote Ludo avec qui j'étais venu est renversé par une voiture, s'ensuit un trajet vers l'hôpital, retour sur la course pour retrouver son vélo...Black day.

2009 : La cycl-autoroute : une épreuve inédite sur l'autoroute A19 avant l'ouverture du tronçon, en aller-retour. 145km au programme. A mi-parcours 47.4km/h de moyenne sur 77km !!! Vent de dos sur une autoroute c'est un sprint. A 30km de l'arrivée je suis toujours dans le groupe de tête de 50 coureurs. Mon voisin rentre dans un cône de chantier à pleine vitesse et viens s'écraser sur moi, emmenant son cône, je ne tombe pas, mais roue arrière cassée ! Et là grand moment de solitude. Il y a quelque chose de bizarre à être assis sur une glissière de sécurité en cuissard, à voir des vélos passer, et se dire : "merde comment je fait pour rentrer maintenant, y'a pas de voiture qui passe par là..." Finalement, je rentre en voiture balai...

2009 : La Viking 76 : dans le groupe de tête à 30 km de l'arrivée, plus que 7 coureurs, et je perçe. 43ème au scratch.

2003 : La Blé d'or, abandon au bout de 135km, cuit, je n'ai pas pu manger, j'ai attrappé une insolation la veille. J'aurais pas du partir...

2003 : La Limousine :  crevaison au bout de 35km, le temps d'arrêter de gueuler et de réparer, 3 groupes sont passés, retour direct à la voiture. Il restait 130 bornes, et quand tu loupes le bon groupe c'est mort.

Malgré tout, j'y retourne, il faut que je réussisse quelque chose un jour quand même !!!

DSCN0220

 

 

 

 

 

À propos