28 May

La Eddy Merckx 2013

Publié par arnaud-savoure

Dimanche 26 mai, à Huy en Belgique, rendez-vous pour la cyclosportive Eddy merckx, manche de l'UCI World Cycling Tour, qualificatif pour les championnats du Monde Masters du 22 septembre à Trento.

 DSCN3736.JPG
DSCN3798.JPG

156 km au programme, par delà les monts de wallonnie, et 2500m de dénivelé. 

Dès le départ je suis glacé. 8° et la pluie.

Près de 1000 coureurs vont tenter de gagner leur ticket pour l'Italie.

 DSCN3769.JPG

12 Côtes au programme, longues de 1000 à 2000 m, dont la côte de Bohisseau, et l'arrivée au Mur de Huy et ses passages à 19%.

 DSCN3741.JPG

Départ rapide, avec une côte de 2km dès le début. Je me retrouve dans un 3ème groupe, car on part par catégorie d'âge, les plus jeunes devant, et je regrette de veillir. J'ai froid.

Rapidement notre groupe compte une centaine de coureurs, j'ai de très bonnes sensations dans les bosses, les jambes sont là. J'ai froid.

sportograf-38718361

Je perce au bout de 90km et perd le groupe dans lequel je suis certain que se situe la qualification. Je répare avec une bombe anticrevaison, puis regonfle quelques kilomètres plus loin. Je suis désespèrement seul sur la route, je m'accroche à mon rève. Je ne cesse de me répéter que ça va passer quand même...J'ai froid.

Je suis repris par les coureurs tombés plus tôt derrière moi, lors d'une des nombreuses descentes dans la fôret, sous la pluie. Un groupe de 15-20 coureurs. Il reste 50 km. J'ai froid. Je ne sens plus mon pied gauche, engourdie par l'eau froide qui ruissellent sur mes jambes. 

Les côtes s'enchaînent de plus en plus rapidement. Je lâche dans la côte de Bohisseau, afin d'absorber la prochaine sans exploser. Je reprends enfin 5 gars avec qui je vais finir. J'ai froid.

sportograf-38718825.jpg

Les 10 derniers kilomềtres, je les passe dans la roue d'un coureur, à qui j'explique que je suis mort. Pour lui pas de problème, il roule. Il est dans la catégorie 60-64 ans : respect.

Enfin le Mur de Huy, soulagement de savoir la fin arriver, et l'angoisse de savoir comment je vais monter. Après l'avoir reconnu la veille, je décide de laisser les gars partir, pour prendre mon rythme, le Mur se charge de m'essoufler sans accélèrer. Un gars monte à pied. Non Pas moi. Je ne veux pas. Je monte comme un automate.

sportograf-38724486

Je dois aller en haut. Alternant les positions, je reprends des coureurs sur la fin et je franchi la ligne. J'ai froid.

 sportograf-38719495.jpg

 sportograf-38723905.jpg

      Je suis exténué. J'ai toujours froid, mais j'ai surtout l'impression d'avoir échoué. J'ai tout donné, j'ai encore joué de malchance. Le temps de me changer, je file vers les résultats. Après avoir récupéré mon tee shirt cadeau, je cherche les feuilles de résultats. Rapidement, je trouve mon classement : 32ème de ma catégorie. C'est bien, mais ça veux dire quoi ? Je cherche d'autres infos, et je ne parle pas flamand...

Bientôt une personne me demande mon nom, et après lui avoir donné me dit : OK. Elle me tends une médaille.

DSCN3841.JPG

-Merci mais ça veut dire quoi ?

Elle se tourne alors vers sa copine, qui me dit :

-c'est Ok pour l'Italie !

-Les championnats du monde? Je suis qualifié ?

-Oui c'est ça!

- ça c'est une bonne nouvelle ! 

Je sers dans ma main ma médaille, mon sésame. Pleins de choses se bousculent. Je frisonne, mais je n'ai plus froid. J'ai tellement échoué pour enfin réussir. Une flamme se rallume. 

DSCN3840.JPG

J'ai réussi, je suis qualifié pour les championnats du monde. Une idée folle née cet hiver, comme un dernier challenge. Réussir pour continuer, donner un sens au temps que je passe sur mon vélo. 7000 km en 8mois, dans le froid et la pluie, sur mon home trainer, mon engin de torture, mais tellement efficace !

DSCN3817.JPG

Mon bonheur est partagé, et je prend conscience de la chance que j'ai d'avoir une famille comme la mienne, qui m'attend dans le froid, se lève à 5 heures du matiin et m'encourage, crois en moi.

DSCN3796.JPGDSCN3811.JPG

Cette qualification, personne ne me l'enlèvera, ni les cassandre, ni les jaloux.

Je ne pense plus qu'à appeller mes amis et mes parents.

Le chemin retour sera court, mes pensées filent à toute vitesse. 

Les Championnats du Monde, MON REVE.

Merci à tous ceux qui ont cru en moi. 

sportograf-38728780 lowres

À propos