18 Sep

SPECTATEUR

Publié par arnaud-savoure

Un lèger goût amer remonte dans ma bouche, tout mon coprs me fait mal. Le souffle presque coupé, les cuisses hors service.

Le dégoût pour cette côte à monter encore. Je peux encore m'accrocher, mais je n'en n'ai plus l'envie. Alors je me relève et je rentre à la voiture.

Les autres sont partis. C'est le jeu. Un de moins. Je le pense tout le temps quand ça arrive aux autres. Et ça m'arrive souvent cette saison.

Cette saison que j'ai traversé comme une ombre, presque sans entrainement moins de 3000km.

J'ai toujours la vista, le sens de la course, mais plus les moyens de mes ambitions.

J'ai tenté des coups, au championnats d'eure et loir Ufolep notamment, où je me retrouve dans ce qui aurait dû être le bon coup.

J'ai aussi surtout beaucoup couru pour être avec mes amis, Ludo et Bruno. Ma chute à la Look m'a confirmé que je n'étais pas en forme, mal placé en tout cas.

J'ai préféré ensuite aider Bruno autant que possible à accomplir son exceptionnelle saison, à Anet, à Fains et surtout au Bugatti, j'étais aussi content que lui, un passeur à son buteur en quelque sorte. C'est une fierté.

J'ai eu beaucoup de mal à repartir en début d'année, l'impression d'avoir fait le tour, et que pour faire mieux il fallait faire plus. Et je ne peux pas. Pas le temps et plus l'envie. Je n'ai pas envie de me voir décliner.

Seul le fait d'être avec mes amis m'a fait me déplacer parfois.

Je regarde souvent mon film de la saison 2011, et je m'en sens très loin. Je me rapelle surtout la souffrance des échappées, ou des sprints, et de cela je n'en ai plus envie.

Alors dimanche, de retour à ma voiture, j'ai rangé mes affaires lentement, rangé mon vélo lentement. Je me suis assis lentement et j'ai regardé les échappés passer. Je suis devenu un spectateur. Je deviens un spectateur. Je raccroche mon vélo. C'est fini.

Je suis fier de ce que j'ai fait, toujours en me donnant à fond, sans tricher. Je me suis dépassé plus que de raison, et j'ai obtenu des résultats inespérés. je me suis parfois épaté...

Je suis désormais le supporter de tous mes spectateurs. Merci.

DONC L'ANNÉE PROCHAINE, ENTRAINEMENT ET FLINGUAGE, PAS QUESTION DE REVIVRE CELA.

A suivre... 

 

 

À propos